Signe particulier. L’ancien libéro de l’équipe nationale Fathi Hassan Ismail n’a jamais reçu de carton rouge ni au niveau national qu’international durant sa longue carrière de footballeur. Fait rare dont s’en souviennent encore le vice-président Rouffa Mohamed et Ali Hared qui l’ont l’un et l’autre encadré comme entraîneur à une époque.

Cette qualité rare de comportement exemplaire et d’un fair play exceptionnel dont Fathi faisait preuve sur les terrains, ont été évoquée par Rouffa Mohamed et Ali Hared au moment où ils lui remettaient le nouveau maillot de l’équipe nationale. Un maillot dont il connaît très bien le précédent et qu’il a eu l’honneur de porter avec fierté entre 1995 à 2002. « C’est un immense honneur pour moi  de recevoir le nouveau maillot de l’équipe et j’en profite pour exhorter les joueurs de l’équipe nationale actuelle de le porter avec patriotisme et de se battre avec fougue pour défendre les couleurs nationales à chaque fois que l’occasion se présente » a-t-il dit avec émotion aujourd’hui en recevant l’actuel maillot. Outre l’équipe nationale, Fathi Hassan Ismail était un génie dans le football national, sur le terrain il était excellent  comme distributeur aussi bien que buteur. Durant sa riche carrière il a gagné plusieurs super coupes, autant de coupes de Djibouti et des championnats. Fathi a joué pour une dizaine d’équipes comme Pigier, Frattacci, Hôpital de Balbala, ETS Abdi, AND, CDE, Borreh ainsi  qu’Asas/Djibouti Télécom pour qui il a joué un rôle important dans la renaissance du club. Il a fini sa carrière footballistique au niveau national avec l’équipe AlGamil ou il était à la fois joueur et entraîneur.

Plus tard, il joua pour un club de 3e division en Suède, pays dans lequel il vit depuis plus d’une décennie avec sa famille. Même très loin de sa patrie, Fathi suit attentivement l’actualité de Djibouti et en particulier l’actualité du football national. Avant de quitter ce midi le siège de la FDF, Fathi a tenu à rendre un vibrant hommage à la fédération et plus particulièrement à Souleiman Hassan Waberi, président de la fédération et vice-président de la CAF pour ses efforts en faveur du développement du football national.